fr

Ces logiciels sont  des programmes de montage vidéo le plus facile à apprivoiser pour créer rapidement des diaporamas et des films.

Ils vous permettent de réaliser le montage de vos films en trois étapes: capture/importation des séquences, édition, compilation.

Contexte d’utilisation de l’outil

- une classe de première technologique d'un niveau général faible, surtout à l’oral

- la salle  de cette classe est pourvue de 18 ordinateurs. Les élèves ont l’habitude de réaliser des projets sur l'ordinateur.

- une séquence sur les « TV shows», dont l’objectif principal a été de comprendre l’importance des séries télévisées dans la culture anglo-saxonne. Notion traitée: espaces et échanges. Le pouvoir commercial du « trailer »,  du « pilot episode» et des « teasers .»

- la tâche  finale était de créer le storyboard d’un « pilot-episode » d’une série télévisée,

-la tâche autour des logiciels de montage vidéo est une tâche intermédiaire notée.

Utilisation de l’outil 

-  rendre plus authentique le travail en groupe, qui favorise les échanges et  motive les élèves, souvent très désinvestis à l’oral, et qui participe peu en classe

- valoriser les savoirs technologiques des élèves en meme temps que les connaissances en langues (les outils numériques avaient tous des commandes en anglais)

-engager la prise de parole d’une manière entièrement actionnée

- permettre de réagir et de rendre compte de l’impact des séries anglophones dans un monde globalisé 

Déroulement de la mise en oeuvre

Séance 1- une séance d’une CO et d’une discussion sur le TOP 10 des meilleurs premiers-épisodes  actuels. 

       https://www.youtube.com/watch?v=TgfZW3HYhys      

Séance 2 : une séance d’exploration de l'un des outils, en utilisant des clips déjà enregistrés sur leurs ordinateurs.

Séance 3 :-  une séance de tâche intermédiaire notée, dont la consigne était

« Realize the Top 3 of your favorite TV shows by using the movie-maker, filmora or i-movie software on your computer” (groupe work- 3 students)
La classe travaille en groupe de trois. Les élèves négocient leurs choix ensemble ; ensuite ils se distribuent le travail à faire.

Retour critique sur l’expérience

1. Succès :

- les élèves ont beaucoup aimé cette activité, ayant déjà l’habitude de travailler en groupe sur des projets qui utilisent les ordinateurs de leur salle de classe

- la participation a donc été de meilleure qualité et je n’ai pas eu à lutter contre leurs inhibitions habituelles vis-à-vis de l’anglais oral et de la prise de parole en public

- les modèles discutés en classe ont aidé à comprendre le format à adopter tant du point de vue technique, que rhétorique.  

- la valorisation de leur compétences techniques a joué sur la motivation et l’investissement personnel des élèves faibles

2. Échecs :

- Le principal obstacle que j’ai rencontré pendant les deux séances est le fait que le réseau du lycée applique des filtres draconiens sur les fichiers sauvés sur les ordinateurs.

 Les élèves ne les retrouvaient pas  les fichiers vidéo sauvés avec le logiciel movie-maker dans les documents (où ils étaient pourtant visibles).   Plusieurs productions non-abouties. A la maison, j’ai découvert que Windows Movie 

- Les sites web qui proposent des téléchargements gratuits de Movie Maker peuvent comporter des programmes malveillants, des virus ou des coûts cachés.

- gestion de classe  difficile, car plusieurs élèves devaient s’isoler dans  la classe pour enregistrer leurs narration sans bruit de fond.

3. Ecarts entre les attentes et la réalisation concrète de la tâche: 

- différences dans la réalisation de la narration par les élèves. La tâche devait éviter un discours oralisé (lire un texte entièrement rédigé). Les élèves n’ont pas eu le temps de chercher la prononciation correcte des mots qu’ils ne maitrisaient pas ou qu’ils avait mal fixé en classe, pendant le temps qu’ils avaient à leurs disposition. 

 - différences de la qualités de trailers : certains élèves ont tiré parti de toutes les fonctions de l’outil, tandis que d’autres se sont contentés de juxtaposer des courts extraits de films.  

-désorientation de certains élèves qui ont choisi le movie-maker, à cause des filtres que le  réseau informatique du lycée applique à certains logiciels.

Recommandations

- avant toute utilisation  d’un logiciel gratuit de montage vidéo en classe,  vérifiez que les productions de ces logiciels ne sont pas automatiquement filtrés par le réseau informatique en place dans l’établissement.

- il faut prévoir une séance d’exploration pendant laquelle les élèves  essaient l’outil et se familiarisent avec l’environnement numérique en anglais, surtout s’il s’agit d’une classe de niveau faible

- il faut bien prévoir les étapes de la réalisation de la tâche, pour éviter  les pertes de temps pendant la mise en œuvre, ainsi que les flottements et débordement. 


Partager sur

Le Mur

Aucun commentaire
Connectez-vous pour commenter

Titre

Par mmuresan
Ajouté Mar 27

Mots-clés

Noter

Votre note :
Total : (0 rates)

Billets publiés